Les Régimes Hypoglucidiques Expliqués en 7 Points Clés !

Ma Perte de Poids - Régimes Hypoglucidiques

Régimes Hypoglucidiques

Avec toutes les études contradictoires et les interprétations approximatives, il n’est pas étonnant que la confusion règne concernant l’intérêt et la sécurité des régimes hypoglucidiques (pauvres en sucres). Il semble que partout des débats enflammés font rage !

Qu’il s’agisse d’Atkins, de South Beach ou d’un autre programme hypoglucidique, pas moins de 40 millions d’occidentaux suivent un régime pauvre en glucides …


Leurs défenseurs affirment que les fortes quantités de glucides dans notre alimentation ont amené des problèmes grandissants d’obésité, de diabète, et d’autres troubles de santé. Leurs détracteurs, en revanche, imputent l’obésité et les problèmes de santé associés à la surconsommation de calories, quelle qu’en soit la source, et à un manque d’activité physique. Les détracteurs formulent également des inquiétudes sur le manque de céréales, de fruits et de légumes dans les régimes hypoglucidiques, qui pourrait mener à des carences en certains nutriments clés, comme les fibres, la vitamine C, l’acide folique, et plusieurs minéraux.

Tout régime, qu’il soit pauvre ou riche en glucides, peut faire perdre du poids de façon significative durant les phases initiales du régime. Mais souvenez-vous : la clé pour réussir un régime, c’est de pouvoir perdre du poids de façon permanente. Autrement dit : qu’indique l’aiguille de la balance un an après la « fin » du régime ?

Voyons tout d’abord si nous pouvons réfuter quelques mythes concernant les régimes hypoglucidiques. Dans ce qui suit, nous donnons une liste de résultats pertinents tirés d’études récentes et de la littérature scientifique. Notez que ces informations peuvent être insuffisantes pour répondre à toutes les questions.

Les différences entre les divers régimes hypoglucidiques :

Il existe beaucoup de régimes populaires conçus pour diminuer la consommation de glucides. Réduire l’apport total de glucides dans son alimentation signifie que les protéines et les lipides représentent une quantité proportionnellement plus importante de l’apport calorique total.

Les régimes Atkins et Puissance Protéines par exemple, restreignent les glucides au point que l’organisme devient cétogène. D’autres régimes hypoglucidiques comme les régimes Zone et Vivre Sans Pain sont moins restrictifs. Certains, comme Traqueurs de Sucre, proposent d’éliminer seulement les sucres et les aliments qui élèvent la glycémie de façon excessive.

Ce que nous savons sur les régimes hypoglucidiques …

A ce jour, presque toutes les études ont été de petite envergure, avec des objectifs de recherche très divers. Les glucides, l’apport calorique, la durée de l’étude, et les caractéristiques des sujets variaient grandement. Jusqu’à présent, la plupart des études ont deux points communs : très peu intégraient des sujets d’âge moyen supérieur à 53 ans, et les études contrôlées ont rarement duré plus de 90 jours.

Les informations sur les personnes plus âgées et les résultats à long terme sont sporadiques. La plupart des études négligent de surveiller l’activité physique des sujets, et donc leur dépense calorique, pendant leur régime. Ceci aide à comprendre les contradictions entre certaines études.

La perte de poids obtenue pendant un régime hypoglucidique est fonction de la restriction calorique et de la durée du régime, mais ne dépend pas de la réduction de l’apport en glucides. Cette découverte suggère que pour perdre du poids, vous devez consommer moins de calories, et ce pendant une longue période.

Peu de preuves existent sur l’innocuité à long-terme des régimes hypoglucidiques. Malgré les inquiétudes de la communauté médicale, aucun effet négatif n’a été observé à court terme sur les taux de cholestérol, de glucose, d’insuline et la pression artérielle des participants pendant leur régime. Mais il est possible que les effets négatifs n’apparaissent pas, à cause de la petite durée des études. Des chercheurs remarquent qu’une perte de poids amène généralement à une amélioration de ces indicateurs, ce qui pourrait compenser une augmentation occasionnée par un régime riche en lipides. Le changement de poids à long terme des régimes hypoglucidiques est similaire à celui des autres types de régime.

La plupart des régimes hypoglucidiques provoque une cétose. Les conséquences peuvent être : des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, et un sentiment de confusion. Pendant la phase initiale d’un régime hypoglucidique, on peut ressentir de la fatigue et rencontrer des problèmes de constipation. Généralement, ces symptômes se dissipent rapidement. La cétose peut aussi donner à l’haleine une odeur fruitée, comparable à celle du dissolvant pour les ongles (l’acétone).

Les régimes hypoglucidiques ne permettent pas de consommer plus de calories que d’autres types de régimes, contrairement à ce qui a souvent été affirmé. Une calorie reste une calorie, qu’elle provienne de glucides ou de lipides. Les résultats contradictoires entre études sont probablement la conséquence de facteurs non contrôlés; c’est à dire des sujets qui trichent sur les calories qu’ils consomment, des calories brûlées pendant un exercice physique, ou un certain nombre d’autres facteurs. Le taux d’abandon dans les régimes hypoglucidiques stricts, c-à-d moins de 40 grammes de CHO / jour (glucose = Carbone 2xHydrogene Oxygène), est relativement élevé.

Que devez-vous faire ? Voici trois points importants sur lesquels je voudrais remettre l’accent :

- Le taux de réussite à long terme des régimes hypoglucidiques est comparable à celui des autres types de régimes.

- Malgré leur popularité, peu d’informations existent sur l’efficacité et l’innocuité à long terme des régimes hypoglucidiques.

- Les régimes hypoglucidiques stricts ne sont généralement pas supportables comme alimentation quotidienne. L’ennui vient souvent à bout de la volonté !

Il est évident, après avoir étudié le sujet, qu’on a besoin de plus d’études bien conçues et contrôlées. Il n’y a pas beaucoup d’informations disponibles, notamment sur les effets à long terme. Les régimes hypoglucidiques stricts produisent une cétose, un état métabolique anormal et potentiellement stressant. Dans certaines circonstances, cela peut même provoquer des complications médicales.

Le régime que vous choisissez doit donner le cadre d’une meilleure alimentation pour le reste de votre vie, et non juste être un rapide programme pour atteindre votre objectif de poids. Si vous n’envisagez pas de manger les aliments prescrits plus de quelques jours ou une semaine, il y a de bonnes chances qu’il ne s’agisse pas du bon régime. À cette fin, il est bénéfique de suivre un régime modérément pauvre en lipides, avec un équilibre entre lipides, protéines, glucides et autres nutriments.

Si vous décidez néanmoins de suivre un régime hypoglucidique, souvenez-vous que certains bons gras sont liés à une réduction des maladies. Les aliments riches en gras insaturés, sans acides gras trans, comme l’huile d’olive, le poisson, les graines de lin et les noix sont préférables aux lipides d’origine animale.

Même les défenseurs du régime Atkins affirment aujourd’hui que les personnes suivant leur régime doivent limiter la quantité de viande rouge et de gras saturés qu’elles consomment. Les représentants d’Atkins disent aux professionnels de la santé que 20% seulement des calories qu’une personne au régime consomme doit venir de gras saturés (càd de la viande, du fromage et du beurre). Ce changement survient alors qu’Atkins doit faire face à la concurrence d’autres régimes populaires hypoglucidiques, qui exigent moins de lipides saturés comme le programme de régime South Beach. Les régimes hypoglucidiques ne doivent pas être considérés comme l’autorisation de se gaver de viande rouge !

Une alternative aux régimes hypoglucidiques “stricts” est d’éviter certains aliments contenant de mauvais glucides, sans “jeter le bébé avec l’eau du bain”. En d’autres termes, les aliments riches en sucres raffinés, les encas et le pain blanc devraient être évités, mais les aliments riches en glucides complexes comme les fruits, les pommes de terre et les céréales complètes devraient être conservés.

Les informations contenues dans cet article ont un but purement informatif et ne sont pas destinées à formuler un diagnostic médical, ni à traiter ou guérir une maladie quelconque. Comme d’habitude, consultez un professionnel de la santé avant de commencer tout programme de soin strict !

Lecture recommandée … « Le Régime IG Minceur : Comment Perdre du Poids en Maîtrisant son Sucre Sanguin » de Elvire Nérin :

« Le Régime IG Minceur »


Sources de l’article :
Les Régimes Hypoglucidiques Expliqués en 7 Points Clés !
Newsletter de Ma Perte de Poids
Blog de Ma Perte de Poids


Pour les malvoyants, voici la version audio automatisée :

Et vous, qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous !

Si vous trouvez ce blog intéressant, recevez nos prochains articles en vous abonnant gratuitement à notre

« Fil de Discussion RSS » ! …

Si vous n’avez pas encore de lecteur RSS, installez le « Google Reader » , gratuit également.

Laisser un commentaire